Sancta Missa - Tutorial on the Latin Tridentine Mass of 1962 - Order of Mass

Ordo Missae of the 1962 Missale Romanum

Ordo Missæ

II. MESSE DES FIDÈLES

C. Du Pater Noster à la Communion

 Section précédente | Index | Section suivante  



        Reponit hostiam, calicem palla cooperit, genuflectit, surgit, et dicit intelligibili voce, vel cantat:



 Iungit manus.



Extendit manus.



        Sacerdos secrete dicit: Amen.

        Sequens tonus adhibetur in feriis, in vigiliis II et III classis, in Missis votivis IV classis, et in Missis defunctorum.



 Iungit manus.



Extendit manus.

        Sacerdos secrete dicit: Amen.

V. Per ómnia sæcula sæculorum.
R. Amen.

V. Oremus. Præcéptis salutáribus móniti, et divína institutióne formáti, audémus dícere:
Pater noster, qui es in cælis: Sanctificétur nomen tuum: Advéniat regnum tuum: Fiat volúntas tua, sicut in cælo, et in terra. Panem nostrum quotidiánum da nobis hódie: Et dimítte nobis débita nostra, sicut et nos dimíttimus debitóribus nostris. Et ne nos indúcas in tentatiónem.

R. Sed líbera nos a malo.
V. Amen.

V. Pour les siècles des siècles.
R. Amen.

V. Prions. Comme nous l'avons appris du Sauveur, et selon Son divin commandement, nous osons dire : Notre Père, Qui êtes aux cieux, Que Votre Nom soit sanctifié, Que Votre règne arrive, Que Votre volonté soit faite sur la terre comme au ciel. Donnez-nous aujourd'hui notre pain de chaque jour. Pardonnez-nous nos offenses, comme nous pardonnons à ceux qui nous ont offensés. Et ne nous laissez pas succomber à la tentation.

R. Mais délivrez-nous du Mal.
V. Amen.

        Deinde manu dextera accipit inter indicem et medium digitos patenam, quam tenens super altare erectam, dicit secrete: 

Líbera nos, quǽsumus Dómine, ab ómnibus malis, prætéritis, præséntibus et futúris: et intercedénte beáta et gloriósa semper Vírgine Dei Genitríce María, cum beátis Apóstolis tuis Petro et Páulo, atque Andréa, et ómnibus Sanctis, signat se cum patena a fronte ad pectus, da propítius pacem in diébus nostris: patenam osculatur, ut, ope misericórdiæ tuæ adiúti, et a peccáto simus semper líberi et ab omni perturbatióne secúri.

Délivrez-nous, Seigneur, de tout mal passé, présent et à venir et, par l'intercession de la Bienheureuse et Glorieuse Marie toujours Vierge, Mère de Dieu, Vos Saints Apôtres Pierre et Paul, André, et tous Vos Saints, daignez accorder la paix à notre temps et, par Votre miséricorde, libérez-nous du péché, rassurez-nous dans les épreuves.

Submittit patenam hostiæ, discooperit calicem, genuflectit, surgit, accipit hostiam, et eam super calicem tenens utraque manu, frangit per medium, dicens:

Per eúndem Dóminum nostrum Iesum Christum, Fílium tuum.






Par le même Jésus-Christ, Votre Fils, notre Seigneur,

        Et mediam partem, quam in dextera manu tenet, ponit super patenam. Deinde ex parte, quæ in sinistra remanserat, frangit particulam, dicens: 

Qui tecum vivit et regnat in unitáte Spíritus Sancti Deus.

Qui vit et règne avec Vous dans l’unité du Saint-Esprit,


        Aliam mediam partem, quam in sinistra manu habet, adiungit mediæ super patenam positæ, et particulam parvam dextera retinens super calicem, quem sinistra per nodum infra cuppam tenet, dicit intelligibili voce, vel cantat:
 

Cum ipsa particula signat ter super calicem, dicens:



V. Per ómni sæcula sæculorum.
R. Amen.
V. Pax + Dómini sit + semper vobís + cum.

R.
Et cum spíritu tuo.

V. Pour les siècles des siècles;
R. Amen
V. Que la + paix du Seigneur soit + toujours avec + vous.
R. Et avec votre esprit.

        Particulam ipsam immittit in calicem, dicens secrete: 

Hæc commíxtio et consecrátio Córporis et Sánguinis Dómini nostri Iesu Christi, fiat accipiéntibus nobis in vitam ætérnam. Amen. 

Que le mélange sacramentel du Corps et du Sang de notre Seigneur Jésus-Christ nourrissent en nous la vie éternelle. Amen.

        Cooperit calicem, genuflectit, surgit, et inclinatus Sacramento, iunctis manibus, et ter pectus percutiens, intelligibili voce dicit: 

AGNUS DEI, qui tollis peccáta mundi: miserére nobis. 
Agnus Dei, qui tollis peccáta mundi: miserére nobis. 
Agnus Dei, qui tollis peccáta mundi: dona nobis pacem.


Agneau de Dieu, Qui enlevez les péchés du monde : prenez pitié de nous.
Agneau de Dieu, Qui enlevez les péchés du monde : prenez pitié de nous.
Agneau de Dieu, Qui enlevez les péchés du monde : donnez-nous la paix.



        In Missis defunctorum non dicitur miserére nobis, sed eius loco dona eis réquiem, et in tertio additur sempitérnam.

    Deinde, iunctis manibus super altare, inclinatus dicit secrete sequentes orationes:

Dómine Iesu Christe, qui dixísti Apóstolis tuis: Pacem relínquo vobis, pacem meam do vobis: ne respícias peccáta mea, sed fidem Ecclésiæ tuæ; eámque secúndum voluntátem tuam pacificáre et coadunáre dignéris: Qui vivis et regnas Deus per ómnia sǽcula sæculórum. Amen.


S eigneur Jésus Christ, Qui avez dit à Vos Apôtres : « C’est la paix que je vous laisse en héritage, c’est la paix que je vous donne » ; ne regardez pas mes péchés, mais la foi de Votre Eglise ; pour que Votre volonté s'accomplisse, donnez-lui toujours cette paix, et conduisez-la vers l'unité parfaite. Vous Qui vivez et régnez, Dieu, pour les siècles des siècles. Amen


        Si danda est pax, osculatur altare, et dans pacem, dicit: 

V. Pax tecum.
R. Et cum spíritu tuo.

V. Que la paix soit avec vous.
R. Et avec votre esprit.

        In Missis defunctorum non datur pax, neque dicitur præcedens oratio.

Dómine Iesu Christe, Fili Dei vivi, qui ex voluntáte Patris, cooperánte Spíritu Sancto, per mortem tuam mundum vivificásti: líbera me per hoc sacrosánctum Corpus et Sánguinem tuum ab ómnibus iniquitátibus meis et univérsis malis: et fac me tuis semper inhærére mandátis, et a te numquam separári permíttas: Qui cum eódem Deo Patre et Spiritu Sancto vivis et regnas Deus in sǽcula sæculórum. Amen.




S eigneur Jésus Christ, Fils du Dieu vivant, selon la volonté du Père et avec la coopération de l'Esprit Saint, Vous avez donné, par Votre Mort, la vie au monde ; que Votre Corps et Votre Sang sacrés me délivrent de mes péchés et de tout mal : faites moi demeurer toujours attaché à Vos commandements, et ne permettez pas que je sois jamais séparé de Vous, Qui vivez et régnez avec le Père et le Saint Esprit, Dieu pour les siècles des siècles. Amen.



Percéptio Córporis tui, Dómine Iesu Christe, quod ego indígnus súmere præsúmo, non mihi provéniat in iudícium et condemnatiónem: sed pro tua pietáte prosit mihi ad tutaméntum mentis et córporis, et ad medélam percipiéndam: Qui vivis et regnas cum Deo Patre in unitáte Spíritus Sancti Deus, per ómnia sǽcula sæculórum. Amen.
Que la communion à Votre Corps et à Votre Sang, Seigneur Jésus Christ, Que j'ose recevoir malgré mon indignité, n'entraîne pour moi ni jugement ni condamnation; mais, par Votre miséricorde, qu'elle serve de soutien et de remède à mon esprit et mon corps. Vous, Qui vivez et régnez avec le Père et le Saint Esprit, Dieu pour les siècles des siècles. Amen.

        Genuflectit, surgit, et dicit:  

Panem cæléstem accípiam, et nomen Dómini invocábo.

J e prendrai le Pain du ciel, et j'invoquerai le Nom du Seigneur.

        Deinde parum inclinatus, accipit ambas partes hostiæ inter pollicem et indicem sinistræ manus, et patenam inter eumdem indicem et medium supponit, et dextera tribus vicibus percutiens pectus, elata aliquantulum voce, ter dicit devote, et humiliter:


Dómine, non sum dignus, et secrete prosequitur: ut íntres sub tectum meum: sed tantum dic verbo, et sanábitur ánima mea.

Dómine, non sum dignus, et secrete prosequitur: ut íntres sub tectum meum: sed tantum dic verbo, et sanábitur ánima mea.

Dómine, non sum dignus, et secrete prosequitur: ut íntres sub tectum meum: sed tantum dic verbo, et sanábitur ánima mea.


Seigneur, je ne suis pas digne de Vous recevoir, mais dites seulement une parole et mon âme sera guérie.


Seigneur, je ne suis pas digne de Vous recevoir, mais dites seulement une parole et mon âme sera guérie.

Seigneur, je ne suis pas digne de Vous recevoir, mais dites seulement une parole et mon âme sera guérie.

        Postea dextera se signans cum hostia super patenam, dicit: 

Corpus Dómini nostri Iesu Christi custódiat ánimam meam in vitam ætérnam. Amen.

Le Corps de notre Seigneur Jésus Christ garde mon âme pour la vie éternelle. Amen.

        Et se inclinans, reverenter sumit ambas partes hostiæ: quibus sumptis, deponit patenam super corporale, et erigens se iungit manus, et quiescit aliquantulum in meditatione sanctissimi Sacramenti.

        Deinde discooperit calicem, genuflectit, colligit fragmenta, si quæ sint, extergit patenam super calicem, interim dicens:

Quid retríbuam Dómino pro ómnibus quæ retríbuit mihi? Cálicem salutáris accípiam, et nomen Dómini invocábo. Láudans invocábo Dóminum, et ab inimícis meis salvus ero.

Que rendrai-je au Seigneur pour le bien qu'Il m'a fait ? Je prendrai le Calice du salut et j'invoquerai le Nom du Seigneur. J’invoquerai le Seigneur en le louant, et je serai sauvé de mes ennemis.

        Accipit calicem manu dextera, et eo se signans, dicit: 

Sanguis Dómini nostri Iesu Christi custódiat ánimam meam in vitam ætérnam. Amen.

Le Sang de notre Seigneur Jésus Christ garde mon âme pour la vie éternelle. Amen.

Communion des Fidèles

[ Bien qu’absente du Missale Romanum de 1962, la récitation du Confiteor avant la Communion des Fidèles a été approuvée par la Commission pontificale Ecclesia Dei.]

Confíteor Deo omnipoténti, beátæ Maríæ semper Vírgini, beáto Michaéli Archángelo, beáto Ioánni Baptístæ, sanctis Apóstolis Petro et Páulo, ómnibus Sanctis, et tibi, pater: quia peccávi nimis cogitatióne, verbo, et ópere: percutit sibi pectus ter, dicens: mea culpa, mea culpa, mea máxima culpa. Ideo precor beátam Maríam semper Virginem, beátum Michaélem Archángelum, beátum Ioánnem Baptístam, sanctos Apóstolos Petrum et Páulum, omnes Sanctos, et te, pater, oráre pro me ad Dóminum Deum nostrum.  

J e confesse à Dieu tout-puissant, à la Bienheureuse Marie toujours Vierge, à Saint Michel Archange, à Saint Jean Baptiste, aux Saints Apôtres Pierre et Paul, à tous les Saints, et à vous, mon Père, parce que j'ai beaucoup péché, en pensée, en parole, par action. C'est ma faute, c'est ma faute, c'est ma très grande faute. C'est pourquoi je supplie la Bienheureuse Marie toujours Vierge, Saint Michel Archange, Saint Jean Baptiste, les Saints Apôtres Pierre et Paul, tous les Saints, et vous, mon Père, de prier pour moi le Seigneur notre Dieu.

        Tum sacredos iterum genuflectit, et, manibus junctis ante pectus, vertit se ad populum (advertens ne terga vertat Sacramento), et in cornu Evangelii dicit:

Misereátur vestri omnípotens Deus, et dimíssis peccátis vestris, perdúcat vos ad vitam æternam.
R. Amen.


Indulgéntiam † absolutiónem, 
et remissiónem peccatórum vestrórum, tríbuat vobis omnípotens et miséricors Dóminus.
R. Amen.

Que le Dieu tout-puissant vous fasse miséricorde, qu'il vous pardonne tous vos péchés et vous conduise à la vie éternelle.
R. Amen.


Que le Seigneur tout-puissant et miséricordieux vous accorde + le pardon, l'absolution et la rémission de tous vos péchés.  
R. Amen.

        Dicens: Indulgentiam, etc., manu dextera in formam crucis signat communicandos.

        Deinde ad Altare se convertit, genuflectit, manu sinistra pyxidem prehendit; dextera vero sumit unam particulam, quam inter pollicem et indicem tenet aliquantulum elevatum super pyxidem: conversusque ad populum in medio Altaris dicit clara voce:

Ecce Agnus Dei, ecce qui tollit peccáta mundi.

 

D ómine, non sum dignus, ut intres sub tectum meum: sed tantum dic verbo, et sanábitur ánima mea; Quod iterum, ac tertio repitit.

Voici l'Agneau de Dieu, Qui enlève les péchés du monde.

 

Seigneur, je ne suis pas digne que vous entriez sous mon toit ; mais dites un mot seulement, et mon âme sera guérie. (trois fois).

        Postea ad communicandem accedit, incipiens ab iis qui sunt ad partem Epistolæ; sed primo, si Sacerdotibus, vel aliis ex Clero danda sit communio, iis ad gradus Altaris genuflexit præbeatur, vel, si commode fiere possit, intra sepimentum Altaris sint a laicis distincti. Sacerdos vero et Diacono communicantes utantur stola coloris albi vel ejusdem coloris ac Sacerdos qui ministrat.

    Sacerdos unicuique porrigens Sacramentum, et faciens cum eo signo crucis super pyxidem, simul dicit:

Corpus Dómini nostri Jesu Christi custódiat ánimam tuam in vitam æternam. Amen.

Le Corps du Christ garde votre âme pour la vie éternelle. Amen.


SECTION SUIVANTE: des Ablutions au dernier Évangile


www.SanctaMissa.org
Tutoriel pour la Messe Tridentine en Latin (Français) | Tutorial on the Tridentine Latin Mass (English)
Tutoriel en ligne pour les prêtres | Rubriques du Missale Romanum de 1962 | Apprendre à servir la Messe
Spiritualité de la Messe tridentine | Livres liturgiques et ressources | Musique sacrée de la liturgie
De la Sacristie à l'Autel | L'année liturgique

Questions souvent posées | Lettre du Supérieur
 Dédicace du site Web | Nous contacter | Comment nous aider

Copyright © 2008. Les Chanoines Réguliers de Saint-Jean-de-Kenty. Tous droits réservés.