MANUEL DU SERVANT D’AUTEL

Archiconfraternité de Saint Ètienne

 Bénédiction

 Section précédente | Index | Section suivante 

 

Comment préparer le sanctuaire. S’il n’y a pas de sacristain, le servant enlève le crucifix et la couverture d’autel ; il enlève aussi si nécessaire les canons d’autel, et y pose les chandeliers pour le salut. Il vérifiera que l’ostensoir est bien placé du côté Évangile, avec son ouverture vers le Tabernacle. Si on fait usage de degrés d’autel, ils seront placés in plano du côté Évangile. Le voile huméral doit être posé plié sur la crédence. Le livre et la clochette peuvent être mis sur les marches.

Comment se préparer à la sacristie: À la sacristie du prêtre, les vêtements suivants seront préparés:

Pour une exposition solennelle (c’est-à-dire avec diacre et sous-diacre).

Célébrant: amict, aube, cordon, étole et chape.

Diacre et le sous-diacre: amict, aube et cordon; étole et dalmatique pour le diacre, et tunique pour le sous-diacre.

Aux autres occasions: amict, cotta (surplis) et étole pour le célébrant, et étole pour le prêtre assistant.

À la sacristie des servants, il faut préparer l’encensoir et la navette, ainsi que les flambeaux.

Une fois le célébrant habillé, la procession se forme dans l’ordre suivant : d’abord le thuriféraire, qui porte l’encensoir de la main gauche et le balance doucement ; il a le pouce dans l’anneau du couvercle, et l’anneau de la chaînette à son majeur ; il tient la navette dans la main droite contre sa poitrine. Les porteurs de flambeaux viennent ensuite : ils portent les flambeaux avec leurs mains extérieures ; puis viennent les servants, et enfin le célébrant avec les ministres consacrés ou avec deux assistants. S’il y a deux assistants, l’un soutiendra la chape de la main droite, et l’autre de la gauche. On tient toujours la chape par le bord extérieur de l’orfroi ou par le bord brodé d’or, à environ trente centimètres de l’extrémité, de manière à montrer le bord brodé, et pas la doublure.

À l’arrivée au sanctuaire, on enlève les barrettes, et tous font ensemble la génuflexion, le célébrant, les ministres consacrés et les porteurs de flambeaux restant à genoux.

Puis le célébrant, le diacre ou le prêtre assistant monte à l’autel, il déplie le corporal et expose le Saint Sacrement ; pendant ce temps, si on en fait usage, le second servant assistant apporte les degrés d’autel et les place au bas de l’autel ; il fait génuflexion avec le prêtre, puis debout, il soulève son aube quand il monte les marches. Quand le prêtre est redescendu, il fait génuflexion avec le servant à son côté, et le servant retire les degrés et les remet à leur place. Il revient à gauche du célébrant ou du diacre et il s’agenouille.

Le thuriféraire s’approche et présente la navette au cérémoniaire, au diacre ou au premier servant assistant, tandis que le sous-diacre ou le second servant assistant se place à la droite du prêtre pour tenir la chape. Pendant ce temps, le thuriféraire, qui tient l’encensoir de la main gauche, soulève de la main droite la chaînette du couvercle, et il élève l’encensoir au niveau des mains du prêtre, tout en tenant la main avec le couvercle sur sa poitrine. Quand l’encens a été mis dans l’encensoir, le thuriféraire, en relâchant l’anneau de la chaîne centrale, ferme le couvercle, puis de la main droite, il tend l’encensoir au diacre ou à l’assistant ; celui-ci, en se servant de sa main gauche, remet l’encensoir au célébrant, encensoir dans la main droite du célébrant et couvercle dans sa main gauche.

Quand le prêtre encense le Saint Sacrement, les servants assistants (en l’absence de diacre et de sous-diacre) soutiennent la chape de chaque côté. S’il n’y a pas de diacre, le premier servant assistant va se voir remettre l’encensoir par le célébrant : il le passe au thuriféraire qui s’écarte un peu et reste debout en balançant doucement l’encensoir.

Si le Saint Sacrement est déjà exposé, le premier encensement est omis, et le thuriféraire n’apporte pas l’encensoir au sanctuaire tant que le Tantum ergo n’a pas commencé. C’est seulement si on chante Tantum ergo que le thuriféraire entre au sanctuaire avec le célébrant.

Si le célébrant est seul, après qu’il a placé le Saint Sacrement sur l’autel et qu’il s’est mis à genoux, le cérémoniaire ou le thuriféraire s’il n’y a pas de cérémoniaire, monte à l’autel et place le voile huméral sur ses épaules ; il reste là, à genoux du côté Épître jusqu’après la bénédiction, si le voile est enlevé avant que le célébrant ne redescende. Si le célébrant descend in plano avec le voile, alors le cérémoniaire ou le thuriféraire peut descendre aussitôt après avoir revêtu du voile le célébrant, et s’agenouiller pendant la bénédiction.

Pour la bénédiction, les deux assistants montent à l’autel, et ils soutiennent la chape pendant la bénédiction. Ensuite, ils redescendent avec le célébrant et s’agenouillent avec lui sur la marche inférieure pendant qu’on dit les Louanges en réparation des blasphèmes.

Le cérémoniaire ou le thuriféraire rapporte le voile à la crédence et il s‘agenouille entre les porteurs de flambeaux.

La coutume d’encenser le Saint Sacrement pendant la bénédiction n’est pas conforme au meilleur usage liturgique.

Quand le tabernacle est refermé, le thuriféraire et les porteurs de flambeaux se lèvent, et après une génuflexion ensemble in plano, ils se dirigent vers la sacristie dans le même ordre de marche qu’à l’aller.

S’il devait y avoir exposition seulement, sans remise du Saint Sacrement au tabernacle, on procède de la même manière jusqu’à la fin du premier encensement, après lequel tous se lèvent, font génuflexion à deux genoux, puis rentrent à la sacristie.

N.B. Cette édition du manuel des servants d'autel, dont l'original a été publié il y a un siècle par l'Archiconfraternité de Saint-Étienne, comporte des directives qui ne correspondent pas nécessairement à celles du Missel romain de 1962 ou au tutoriel des servants de Messe sur le site Sancta Missa. Ce manuel pourra être utile aux paroisses ou aux personnes qui souhaiteraient rédiger un guide du même genre.
www.SanctaMissa.org
Tutoriel pour la Messe Tridentine en Latin (Français) | Tutorial on the Tridentine Latin Mass (English)
Tutoriel en ligne pour les prêtres | Rubriques du Missale Romanum de 1962 | Apprendre à servir la Messe
Spiritualité de la Messe tridentine | Livres liturgiques et ressources | Musique sacrée de la liturgie
De la Sacristie à l'Autel | L'année liturgique

Questions souvent posées | Lettre du Supérieur
 Dédicace du site Web | Nous contacter | Comment nous aider

Copyright © 2008. Les Chanoines Réguliers de Saint-Jean-de-Kenty. Tous droits réservés.