Sancta Missa

Rites à observer dans la célébration de la messe
(Ritus Servandus)

Missel Romain 1962

  II. L’entrée du célébrant à l’autel

  Section précédenteIndex | Section suivante

 

  
1.   Le prêtre, revêtu de tous les ornements, prend de la main gauche le calice préparé comme on vient de l’indiquer, qu’il porte élevé devant la poitrine, en maintenant de la main droite la bourse sur le calice. Après avoir salué la croix ou l’image dressée à la sacristie, il se rend à l’autel, précédé par le servant en surplis, qui porte le missel et les autres objets nécessaires à la célébration (à moins qu’ils n’aient été préparés auparavant). Il s’avance les yeux baissés, d’un pas grave et le corps droit.

S’il doit passer devant l’autel majeur, il fait la révérence. Devant le Saint-Sacrement, il fait la génuflexion. S’il passe devant un autel où l’on célèbre la messe, au moment de l’élévation ou pendant l’administration de la Communion, il fait également la génuflexion et la tête découverte il adore le Saint-Sacrement, et il ne se relève pas tant que le célébrant n’a pas reposé le calice sur le corporal.

 2.   Parvenu à l’autel, debout devant le plus bas degré, il se découvre, tend la barrette au servant et s’incline profondément vers l’autel ou vers l’image du Crucifié placée au-dessus ; mais si le tabernacle du Très Saint Sacrement s’y trouve, il lui rend la révérence prescrite en fléchissant le genou. Puis il monte au milieu de l’autel, où il dépose le calice du côté de l’évangile, tire de la bourse le corporal, qu’il déplie au milieu de l’autel, et sur lequel il place le calice couvert du voile, tandis qu’il pose la bourse du côté de l’évangile.

S’il prend les ornements à l’autel, il [dispose le calice] ainsi avant de descendre de l’autel pour commencer la messe.

3.  S’il faut consacrer plusieurs hosties pour la communion, dont le nombre ne permet pas qu’elles tiennent sur la patène, il les place sur le corporal devant le calice, ou bien dans un autre calice consacré ou un vase propre et bénit, qu’il pose derrière le calice, recouvert d’une autre patène ou d’une pale.

4.  Lorsqu’il a disposé le calice sur l’autel, il se rend du côté de l’épître, et ouvre le missel sur le coussin. Puis, revenant au milieu de l’autel, ayant d’abord salué la croix, il se tourne du côté de l’épître et descend devant le plus bas degré de l’autel, où il fait la confession.

5.  À la messe solennelle, on prépare le missel ouvert sur l’autel, et le calice avec les autres objets nécessaires sur la crédence couverte d’une nappe, avant que le prêtre ne vienne à l’autel. Celui-ci s’avance avec le diacre et le sous-diacre qui, comme lui, ont la tête couverte et tiennent les mains jointes devant la poitrine. Les acolytes marchent devant eux, portant les chandeliers avec les cierges allumés, qu’ils posent ensuite sur la crédence. Arrivé devant le degré inférieur de l’autel, le diacre à sa droite et le sous-diacre à sa gauche, avant de monter à l’autel, le prêtre fait avec eux la confession (comme plus loin).

6.  À la messe pontificale, on observe en toutes choses les règles du Pontifical et du Cérémonial romains ; les évêques, comme les abbés bénits ayant l’usage des pontificaux, ne se passeront jamais du rite pontifical lorsqu’ils célèbrent avec diacre et sous-diacre parés.

      

Ceremoniaire.net
www.SanctaMissa.org
Tutoriel pour la Messe Tridentine en Latin (Français) | Tutorial on the Tridentine Latin Mass (English)
Tutoriel en ligne pour les prêtres | Rubriques du Missale Romanum de 1962 | Apprendre à servir la Messe
Spiritualité de la Messe tridentine | Livres liturgiques et ressources | Musique sacrée de la liturgie
De la Sacristie à l'Autel | L'année liturgique

Questions souvent posées | Lettre du Supérieur
 Dédicace du site Web | Nous contacter | Comment nous aider

Copyright © 2008. Les Chanoines Réguliers de Saint-Jean-de-Kenty. Tous droits réservés.