Cliquer pour revenir à la page d'accueil
Sancta Missa - Tutorial on the Tridentine Latin Mass according to the 1962 Missale Romanum (Roman Missal)

Questions souvent posées

VATICAN II, LE PAPE JEAN-PAUL II, LE PAPE BENOÎT XVI ET LA MESSE LATINE TRADITIONNELLE

1.  Que dit le second concile du Vatican au sujet de la Messe de toujours ?

Ce concile a dit que “…l’usage du latin doit être préservé… » et que tous les rites autorisés (par exemple le missel de Saint Pie V) doivent être préservés et encouragés par tous les moyens. Il a décrété qu’il faut apprendre au peuple à dire en latin ou chanter en grégorien les parties de la Messe correspondantes. Vatican II n’a jamais demandé l’abrogation de la Messe latine traditionnelle, au contraire il a cherché à la préserver et à la promouvoir.

Retour vers les catégories »

2.  Cette permission de célébrer la Messe traditionnelle en latin remet-elle en cause les réformes liturgiques de Vatican II ?

Le Pape Benoît qualifie à la Messe latine traditionnelle de forme extraordinaire. Il reconnaît que la forme ordinaire est celle, promulguée en 1969, qui est largement en usage et s’est développée après le second concile du Vatican. En fait, le missel du Bienheureux Jean XXIII (1962) fut le seul utilisé au cours du second concile du Vatican.

Retour vers les catégories »

3.  Qu’est-ce que les Papes Jean-Paul II et Benoît XVI ont dit de la Messe tridentine ?
Dans sa lettre aux Évêques relative à la Sainte Eucharistie, le Pape Jean-Paul II a dit : « Il existe aussi des gens qui, ayant été élevés dans l’ancienne liturgie en latin, regrettent cette unicité de langue qui était dans le monde entier l’expression de l’unité de l’Église, et qui, de par sa dignité, aidait à reconnaître le sens profond du mystère eucharistique. Par conséquent, il faut montrer non seulement compréhension, mais aussi respect total pour ces sentiments et ces désirs. Dans la mesure du possible, ces sentiments et désirs doivent être satisfaits. »

Puis, en 1988, le même Pape écrivait : « Il faut partout respecter les sentiments de tous ceux qui sont attachés à la tradition liturgique latine, en faisant une large et généreuse application des directives publiées par le Saint Siège voici déjà quelque temps en vue de l’usage du Missel Romain dans son édition typique de 1962. »

En juillet 2007, le Pape Benoît XVI écrivait : « Il est permis de célébrer le Saint Sacrifice de la Messe en utilisant l’édition typique du Missel Romain tel qu’il a été promulgué en 1962 par le Bienheureux Jean XXIII (et jamais abrogé), ceci à titre de forme extraordinaire de la liturgie de l’Église. »

Dans le même document, le Pape Benoît affirme qu’un pasteur peut célébrer cette « forme extraordinaire » les dimanches et/ou en semaine, à la requête des fidèles.
Retour vers les catégories »

4.  La Messe tridentine n’a-t-elle pas été interdite par Vatican II ?

Le second concile du Vatican a déclaré, à propos de tous les rites liturgiques approuvés, que l’Église souhaite « les préserver dans l’avenir et les encourager par tous les moyens. » (Sacrosanctum Concilium, n°4). Un nouveau rite a été promulgué après le concile par le Pape Paul VI (forme ordinaire), et ce rite est aujourd’hui généralement utilisé. Toutefois, l’ancienne liturgie latine (forme extraordinaire) reste également en usage, et complètement approuvée par le Souverain Pontife. C’est au cours du concile Vatican II que l’édition du Missel Romain de 1962 a été publiée, et c’est toujours aujourd’hui le missel utilisé pour la célébration de la Messe tridentine.

Retour vers les catégories »

5.  Mais pourquoi restaurer cette forme extraordinaire au 21ème siècle ?

Le catéchisme de l’Église catholique affirme que : « Le mystère du Christ est si incroyablement riche qu’il ne peut être entièrement contenu dans aucune tradition liturgique particulière. » (CEC, n°1201). Dans notre monde moderne, de nombreux Catholiques considèrent comme utile à leur spiritualité de reprendre contact avec leur héritage liturgique. La forme extraordinaire encourage la foi catholique au milieu de la culture de mort.

La liturgie de l’ancienne Église romaine est issue d’un temps de persécution intense. Aujourd’hui, les Chrétiens sont de plus en  plus souvent persécutés pour leur foi catholique, ils sont donc attirés par l’ancienne Messe qui a permis d’évangéliser un monde qui renie Jésus-Christ. Ainsi que le catéchisme de l’Église catholique le mentionne : « la liturgie génère elle-même les cultures et elle les modèle. » (CEC, n°1207)

Retour vers les catégories »
Canons Regular of Saint John Cantius
www.SanctaMissa.org
Tutoriel pour la Messe Tridentine en Latin (Français) | Tutorial on the Tridentine Latin Mass (English)
Tutoriel en ligne pour les prêtres | Rubriques du Missale Romanum de 1962 | Apprendre à servir la Messe
Spiritualité de la Messe tridentine | Livres liturgiques et ressources | Musique sacrée de la liturgie
De la Sacristie à l'Autel | L'année liturgique

Questions souvent posées | Lettre du Supérieur
 Dédicace du site Web | Nous contacter | Comment nous aider

Copyright © 2008. Les Chanoines Réguliers de Saint-Jean-de-Kenty. Tous droits réservés.