Cliquer pour revenir à la page d'accueil
Sancta Missa - Tutorial on the Tridentine Latin Mass according to the 1962 Missale Romanum (Roman Missal)

Questions souvent posées

COMPRENDRE LE LATIN LITURGIQUE

1.  Pourquoi assister à la Messe en une langue étrangère ?

Pour des Catholiques, le Latin est la langue de l’Église. Le Latin n’est pas une langue étrangère à l’Église et à sa liturgie. De nos jours, il faut que les laïcs, les religieux et le clergé fassent bien plus d’effort pour apprendre le Latin.

Retour vers les catégories »

2.  Les autres religions se servent-elles de langues mortes pour leur culte ?

La langue liturgique des Juifs est traditionnellement une ancienne forme d’Hébreu. De la même manière, l’Église continue aujourd’hui à révérer le Latin qui est sa langue liturgique sacrée.

Retour vers les catégories »

3.  Pourquoi l’usage du Latin liturgique est-il important au 21ème siècle ?

Du fait de la globalisation actuelle, l’usage du Latin comme langue liturgique est devenue cruciale, notamment dans les grandes villes où les paroisses sont de plus en plus multi-culturelles. Le Latin sert de lien pour le culte catholique, il unit les personnes de toutes les nations dans la célébration de la Sainte Liturgie, il leur permet de chanter et de répondre ensemble.

Retour vers les catégories »

4.  Comment le Latin est-il devenu la langue officielle de l’Église ?
Autrefois, le Latin était la langue des juristes et des hommes d’affaires, comme l’Anglais l’est devenu aujourd’hui. Au 5ème siècle, lorsque l’empire romain s’écroula, l’Église apparut comme une force de stabilité culturelle, et elle garda le Latin comme ferment d‘unité.

Il faut comprendre que le Latin, en tant que langue morte, n’est la propriété d’aucune nation. L’Église étant pour « tous les peuples, tribus et nations » (Rev. 11:9), il est bien naturel qu’elle emploie le Latin comme langue officielle.
Retour vers les catégories »

5.  La plupart des fidèles qui assistent aujourd’hui à la Messe latine traditionnelle ne l’ont pas connue dans leur enfance. Pourquoi tant de Catholiques la choisissent-ils donc ?
La magnificence et la solennité de la Messe latine traditionnelle attirent aujourd’hui un nombre croissant de Catholiques, surtout les jeunes. L’expérience sensible de la Messe sous forme extraordinaire, avec ses trésors de musique et d’art sacré, nous rappelle que la Sainte Liturgie est un avant-goût de la liturgie céleste que nous célébrerons dans la Jérusalem nouvelle à la fin des temps.

Le Chant Grégorien est partie intégrante de la Messe sous forme extraordinaire. C’est une « poésie qui chante sur terre les mystères du ciel, et qui nous prépare pour les cantiques d’éternité » (Dom Prosper Guéranger). Ainsi, quand les fidèles prennent part aux chants de la Sainte Messe, leurs cœurs s’élèvent jusqu’aux Cours célestes, quand elles joignent leurs voix aux chœurs des anges.

Le profond respect qui imprègne l’ancienne forme de la Messe favorise un profond silence intérieur qui permet aux Catholiques de ressentir qu’ils participent à la liturgie de façon spirituelle et profonde. La Messe sous sa forme extraordinaire est à la fois dignité et fixité : elle engendre une ambiance tout à fait favorable à la rencontre avec le Christ, à la fois Prêtre et Victime de la Messe.
Retour vers les catégories »

6.  Je suis nouveau à la forme extraordinaire de la Messe. Comment vais-je comprendre les textes latins ?
La Messe Romaine sous forme extraordinaire étant toujours en latin, il est utile d’avoir une traduction des prières de la Messe, afin de favoriser la participation des fidèles. Pour mieux appréhender la Messe sous forme extraordinaire, de nombreuses paroisses fournissent un livret qui comprend le texte latin, sa traduction vernaculaire et un guide sur les attitudes à avoir (par exemple assis, debout, à genoux). Ces livrets fournissent le texte des parties fixes de la Messe (l’Ordinaire). Certaines paroisses offrent en plus la traduction du Propre (c’est-à-dire des lectures et des prières propres au jour liturgique), avec le programme de la musique sacrée (chant grégorien, répons et hymnes pour une célébration particulière).
Retour vers les catégories »

8.  Est-ce que toute la Messe tridentine est dite en Latin, ou y a-t-il des sections en vernaculaire ?

Chaque partie de la Messe sous forme extraordinaire (Messe tridentine) est en Latin (sauf le Kyrie Eleison en Grec). Le dimanche et certains jours de fête, l’Épître et l’Évangile sont répétés en vernaculaire au moment du sermon, mais on les dit d’abord en Latin. L’homélie est en vernaculaire. Habituellement les prières Léonines après la Messe le sont aussi.

Retour vers les catégories »

9.  Comment les fidèles peuvent-ils comprendre leur Foi catholique si la Messe est en Latin ?

Le Concile de Trente (22,8) demande instamment aux prêtres d’expliciter fréquemment les mystères et les cérémonies de la Messe aux enfants à l’école, et aux adultes en chaire. Mais en fait, il n’est absolument pas nécessaire que le peuple saisisse tous les détails du cérémonial de la Messe. Saint Augustin dit que « si certains fidèles ne comprennent pas ce qui est dit ou chanté, ils savent au moins que tout est dit et chanté pour la gloire de Dieu, et cela est suffisant pour qu’ils s’y associent dévotement. » Il faut rappeler que le Saint Sacrifice de la Messe est le plus grand de tous les mystères.

Retour vers les catégories »
Canons Regular of Saint John Cantius
www.SanctaMissa.org
Tutoriel pour la Messe Tridentine en Latin (Français) | Tutorial on the Tridentine Latin Mass (English)
Tutoriel en ligne pour les prêtres | Rubriques du Missale Romanum de 1962 | Apprendre à servir la Messe
Spiritualité de la Messe tridentine | Livres liturgiques et ressources | Musique sacrée de la liturgie
De la Sacristie à l'Autel | L'année liturgique

Questions souvent posées | Lettre du Supérieur
 Dédicace du site Web | Nous contacter | Comment nous aider

Copyright © 2008. Les Chanoines Réguliers de Saint-Jean-de-Kenty. Tous droits réservés.